Le Plancton / COLLECTE

Techniques moléculaires
Collecteurs
passifs
Filets, chaluts, bouteilles Plongeurs

A Villefranche-sur-mer, la collecte du plancton est réalisée avec des collecteurs passifs déposés temporairement sur le fond et relevés périodiquement afin d'être examinés au laboratoire ; des filets, chaluts et bouteilles qui sélectionnent en pleine eau des particules de taille définie par la maille du filet; des plongeurs qui collectent des animaux macroscopiques dans les essaims planctoniques.

Collectes passives


Collecteurs à lames
 
 
Collecteurs à lames

Les collecteurs à lames: cette technique consiste à placer en mer des plaques de verre ou de plastique, à les y laisser jusqu'a ce qu'elles soient colonisées par les organismes.
Il est ainsi possible de sélectionner un organisme pour en étudier la biologie. Dans le cadre d'une étude écologique, cette technique permet d'identifier les espèces dont le cycle biologique comprend des phases benthiques (attachées) et des phases planctoniques (libre), de dénombrer les individus des différentes espèces, afin de suivre la succession des populations au cours du temps, et d'évaluer l’évolution de l'écosystème.

 

 

Piège à particules
Piège à particules
Photo L. Guidi 

Les pièges à particules sont de grands entonnoirs filtrants déposés sur le fond. Ils permettent de collecter l'ensemble des particules provenant de la colonne d'eau. Ces collecteurs de particules sont utilisés par les géologues pour étudier la sédimentation minérale, et par les écologistes pour étudier la composition du plancton en organismes et définir le rapport entre particules organiques inertes (micelles, fécès) et particules minérales. Ils apportent des renseignements utiles sur le taux de sédimentation et le renouvellement des populations planctoniques au fil des jours et des saisons.

 

 

 

 

 

Filets, chaluts, bouteilles

  Chalut pélagique

Filet Triple

Filet triple
Photo L. Guidi



Filet multi-nappes
Photo V. Andersen

 

 

Un filet à plancton est fait d'un cône de tissu de nylon dont les dimensions et la maille sont définies en fonction du type de plancton à récolter. L'extrémité de ce cône est équipé d'un collecteur qui recueille les particules et les organismes vivants. L'ouverture du filet varie de quelques décimètres à environ deux mètres, tandis que la longueur est comprise entre un et dix mètres. Après la pêche, la collecte doit être délicatement transférée dans un bocal et rapidement acheminée au laboratoire. Le filet peut être associé ou non à des capteurs physico-chimiques (enregistrant la pression, vitesse, température...). Tracté par un bateau, le filet permet de collecter les organismes dans une couche d'eau selon un trait horizontal. Largué en un point et remonté verticalement, il fournit des données sur la répartition verticale des espèces dans la colonne d'eau.
Les filets multinappes, composés de filets de mailles de 0,2 à 0,5 mm, associés à une monture automatisée, permettent de collecter de des organismes à différentes profondeur.

collecte
Différentes étapes de la collecte(280Ko)
Photos A. Deluc


Jacques Delarue collecte le plancton a bord de la Sagitta. Tiré du film
"La recherche au quotidien" de J. Malaterre et C. Sardet.

   
  Bouteilles


Bouteilles de   prélèvement
Photo V. Andersen

Ces bouteilles sont de gros cylindres largement ouverts aux deux extrémités. Inventées pour l'hydrographie, elles permettent de prélever un volume d’eau défini à une profondeur précise afin d'analyser les paramètres physico-chimiques de l’eau et de collecter des échantillons planctoniques intacts. Leur positionnement à la profondeur souhaitée et leur fermeture sont commandés automatiquement. Malgré leur faible capacité, ces bouteilles offrent l'avantage d'évaluer la diversité spécifique et la densité en organismes en un point.

 

 

 

Plongeurs

 

Plongeur effectuant une collecte
vidéo (800 Ko)

images D. Luquet

La plus simple des interventions est la collecte en scaphandre autonome qui permet de prélever les organismes planctoniques les plus délicats sans les léser.
La collecte du macroplancton est aussi réalisée à bord d'un petit bateau avec une épuisette.

Page 1 sur 8

Go to top