Floraisons planctoniques saisonnières en Méditerranée

Au printemps, l'augmentation de température réchauffe progressivement la surface des eaux méditerranéennes, ce qui crée une stratification (thermocline saisonnière), et l'établissement de la "floraison". Les organismes phytoplanctoniques (algues et végétaux unicellulaires) restent dans la zone éclairée et une photosynthèse efficace peut s'établir ; le résultat est une forte production de biomasse. En automne, la lente évolution des conditions météorologiques se traduit par une érosion de la thermocline et des mouvements verticaux. Des éléments nutritifs sont apportés aux couches supérieures éclairées; une floraison se produit alors mais elle est plus modérée qu'au printemps. L' intensité et la forme de ces phénomènes varient d'année en année reflétant des variations à l'échelle planétaire.

L'augmentation de biomasse se traduit par une augmentation de la concentration de chlorophylle dans l'eau, ce qui modifie la "couleur de l'eau". Sur ces images obtenues à partir d'observations satellitaires, l'intensité du vert (couleur conventionnelle) est liée à la concentration des eaux de surface en chlorophylle.


> visionner l'animation

Page 2 sur 2

Go to top